Rechercher

Un pont sur la brume, Kij Johnson - Le Bélial'

Quand nous avons lancé la collection « Une Heure-Lumière » en 2016, notre ambition était de proposer au lectorat francophone tout un ensemble de textes de qualité alors encore non traduits, parce que leur taille, à mi-chemin entre la nouvelle et le roman, rendait leur publication compliquée sous nos latitudes — trop long pour une parution en revue, trop long pour un livre grand format. L’ambition était aussi d’explorer les différentes facettes des littératures de l’imaginaire, au-delà du tout-venant, et de faire découvrir de nouveaux auteurs.

Lorsque l’autrice et traductrice Sylvie Denis a attiré notre attention sur Un pont sur la brume de Kij Johnson, ce court roman nous a paru rassembler tout ce que nous cherchions pour la collection : une histoire humaine et, mieux, humaniste, dans un cadre imaginaire — est-ce de la fantasy, de la science-fiction, ou quelque part entre les deux ? — ne ressemblant à rien d’autre, porté par un ton doux et étonnamment optimiste.




Déjà auréolé par les prix Nebula, Hugo et Asimov’s en 2012, Un pont sur la brume a récompensé par le Grand Prix de l’Imaginaire de ce côté-ci de l’Atlantique en 2017. Au-delà des prix, cette novella reste à nos yeux l’un des bijoux de la collection, à même de bâtir lui aussi des passerelles entre les différents lecteurs, fans d’imaginaire ou réticents au genre. Au Bélial’, nous n’espérons qu’une chose : que Kij Johnson nous ramène dans cet univers. En attendant ce jour hypothétique, nous espérons que vous avez apprécié ou apprécierez la balade en travers de ce fleuve de brumes.


_

Un pont sur la brume, Kij Johnson, traduction de Sylvie Denis - Le Bélial’, "Une heure-lumière"

Première parution août 2016

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout